Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2012

Théâtre de la Ville 2012 (Paris)

Théatre de la VilleUne Révolution Culturelle (à la chinoise) ?

 

Le Théâtre de la Ville de Paris continue sur sa lancée des années précédentes, propulsé par l'Ego boursouflé d'Emmanuel Demarcy-Mota. La lecture du délirant préambule au programme 2012-2013, qu'on croirait écrit par un de nos politiciens en pleine prériode électorale, en est un bon exemple.

Je ne m'étendrais pas sur la baisse de qualité du programme de Danse au fil des saisons. Elle saute malheureusement aux yeux dès la lecture de la liste des spectacles.

Même chose dans le programme Musiques du Monde, où l'Asie est de plus en plus sacrifiée.

Il reste heureusement quelques valeurs sûres et nouvelles têtes à découvrir, et le programme Théâtre reste de bon niveau, malgré quelques scories.

Une nouveauté inquiétante, par contre, est la présence de spectacles ne pouvant être inclus dans l'abonnement et qui devront être réservés fin août-début septembre. Une belle foire d'empoigne en perspective, et sans doute quelques désillusions à prévoir.

Dans la programmation à venir, j'aurai tendance à repêcher les quelques spectacles suivants:


Théatre/Opéra:
. "La Résistible Ascension d'Arturo Ui" (1941) de Bertolt Brecht, par le Berliner Ensemble, du 24 au 28 septembre 2012.
. "La Cité du Rêve" (d'après "L'Autre Côté" d'Alfred Kubin), par Krystian Lupa, du 5 au 9 octobre 2012.
. "When the Mountain changed its clothing" de Heiner Goebbels, par Carmina Slovenica, du 26 au 27 octobre 2012.
. "Testament" (d'après "Le Roi Lear" de Shakespeare) de et par She She Pop & leurs pères, du 26 novembre au 3 décembre 2012.
. "Le Roi Lear - prologue" (inspiré de Shakespeare), par Vladimir Troitskyi, du 28 novembre au 7 décembre 2012.
. "Tendre et Cruel" (2004) de Martin Crimp, par Brigitte Jaques-Wajeman, du 5 au 21 février 2013.
. "The Animals and Children Took to the Streets" (2011) par la compagnie 1927, du 8 au 16 mars 2013.
. "Tratando de hacer una obra que cambie el mundo" par la compagnie La Resentida, du 17 au 22 juin 2013. 

 Danse:
. "Monchini" (2011) par Sébastien Ramirez et Hyun-Jung Wang, du 11 au 15 septembre 2012.
. "Rian" (2012) par Fabulous Beast, du 16 au 19 avril 2013.
. "Umusuna" (2012) de Sankai Juku (butô), du 2 au 11 mai 2013.

Concerts:
. Blitz the Ambassador (Ghana/USA), le 15 octobre 2012.
. Mayra Andrade (Cap Vert), le 15 février 2013.
. Christine Salem (Réunion), le 16 mars 2013.
. Le Muquam des Dolan (Turkestan chinois), le 22 avril 2013.
. Saucéjas (Lettonie), le 27 avril 2013.
. La Troba Kung-Fu (Catalogne), le 16 mai 2013.
. Week-end Route de Genghis Khan (Chine, Mongolie et Kazakhstan), les 25 et 26 mai 2013.
Amsterdam Klezmer Band (Pays-Bas), le 18 juin 2013.

> La brochure du programme est disponible en pdf sur le site du TdV.

03/03/2012

Festival de l'Imaginaire 2012

Festival Imaginaire 2012

Rituels, Spectacles et Musiques du Monde

Le nouveau Festival de l'Imaginaire de la Maison des Cultures du Monde (association culturelle dépendant de l'Alliance Française) commence bientôt.

Comme d'habitude, on y retrouvera des formes scéniques rares ou peu connues, souvent issues d'une tradition ancestrale, pratiquées en dehors des circuits commerciaux.

Cette saison, j'aurai tendance à recommander:

. Bongsan Talchum (Théâtre dansé et masqué coréen), du 9 au 11 mars à la MCM.
. Hat Chéo (Opéra populaire Vietnamien), du 16 au 17 mars à la MCM.
. "Chants du Pays des Aigles" (musiques albanaises), du 5 au 6 mai à la MCM.
. Les Qhapaq Negro de Paucartambo (danse masquée et chants à la Vierge, Pérou), du 12 au 13 mai à la MCM.
. Andros Jubilee Singers + Bohog and the Rooters (musiques des Bahamas), du 1 au 2 juin à la MCM.
. Sankirtana (chants et tambours rituels du Manipur, Inde), du 8 au 10 juin à l'amphithéâtre du Musée du Quai Branly.

Le programme complet est .

 

22/01/2012

Bonne Année du Dragon Noir

Water Dragon

Ce 23 janvier, nous passons à l'année du Dragon d'Eau Noire (ou Dragon Noir de la Pluie).
Pour tout savoir sur ce signe et ses déclinaisons dans la Culture mondiale, lire l'excellent article de tao-yin
Pour les prédictions associées voir AsiaFlashBoiteDePandoreChenMen ou JackTurf.

L'année du Lapin blanc a vu la continuation de l'année du Tigre blanc, avec son lot d'exigence de justice et de vie heureuse (révolutions arabes, mouvement des indignés, dissidents russes et chinois, immolation de moines tibétains, ...).
L'année du Dragon d'Eau Noire devrait être tout aussi mouvementée (élections, guerres, révolutions, ...) et voir de nombreuses modifications radicales (positives ou négatives).

C'est le seule signe mythologique des calendriers asiatiques, le plus puissant aussi, donc tout est possible. Mais cette puissance est difficile à maitriser, et certains s'en brûleront sûrement les doigts. 

Pour certaines thématiques particulières, voir LeFigaro, Slate, TheEconomistDécalée, F-Becuwe.

Water Dragon

Par ailleurs, 2012 devrait voir la sortie française du 2-ième épisode des aventures de Dragons (Dreamworks): Gift of the Night Fury (en DVD),

 

ainsi que la sortie cinématographique du Siegfried d'Alex Alice, d'après Wagner. Beau timing pour ce film qui sonnera donc la Fin du Monde des Dieux. C'est peut-être ce qu'avaient prévus les mayas, finalement!

31/12/2011

Cinéma 2011

Films 2011Ma Sélection de l'Année 2011.

Pour prolonger le bilan de l'année dernière, sans attendre fin décembre pour un récapitulatif global, voici la liste des films que je recommande (ou pas) au fur et à mesure de mes visionnages.
Au final, moins de chef-d'oeuvres que l'année dernière, mais pas mal de titres intéressants, dans tous les domaines.


Les indispensables (à voir absolument):
. "Bruegel, le Moulin et la Croix" de Lech Majewski.
. "Il était une fois en Anatolie" de Nuri Bilge Ceylan.
. "Incendies" de Denis Villeneuve.
. "Medianeras" de Gustavo Taretto.
. "Polisse" de Maïwenn.
. "Une Séparation" de Asghar Farhadi.
. "Le Tableau" de Jean-François Laguionie.
...

Les recommandables (à ne pas rater, si possible):
. "A Dangerous Method" de David Cronenberg.
. "Africa United" de Debs Gardner-Paterson.
. "L'Aigle de la Neuvième Légion" de Kevin MacDonald.
. "Arrietty" de Hirosama Yonebayashi.
. "Au-Delà" de Clint Eastwood.
. "Black Swan" de Darren Aronofsky.
. "Beur sur la Ville" de Djamel Bensalah.
. "Carancho" de Pablo Trapero.
. "Chasse à l'Homme (Man Hunt)" de Fritz Lang (reprise).
. "Le Chat du Rabbin (3D)" de Joann Sfar et Antoine Delesvaux.
. "Chico & Rita" de Fernando Trueba et Javier Mariscal.
. "Le Cochon de Gaza" de Sylvain Estibal.
. "Colorful" de Keiichi Hara.
. "La Couleur des Sentiments" de Tate Taylor.
. "De Bon Matin" de Jean-Marc Moutout.
. "Les Deux Chevaux de Gengis Khan" de Byambasuren Davaa.
. "Le Discours d'un Roi" de Tom Hooper.
. "Donoma" de Djinn Carrenard.
. "Hanna" de Joe Wright.
. "Harry Brown" de Daniel Barber.
. "Into Eternity" de Michael Madsen.
. "Intouchables" de Eric Toledano et Olivier Nakache.
. "L'Irlandais" de John Michael McDonagh.
. "I Wish I Knew, Histoires de Shanghai" de Jia Zhang-Ke.
. "J'ai Rencontré le Diable" de Kim Jee-Woon.
. "Kung Fu Panda 2 (3D)" de Jennifer Yu.
. "Limitless" de Neil Burger.
. "Lourdes" de Jessica Hausner.
. "Ludwig, Le Crépuscule des Dieux" de Luchino Visconti (reprise).
. "Les Marches du Pouvoir" de George Clooney.
. "Même la Pluie" de Iciar Bollain.
. "Mission Noël, les Aventures de la famille Noël" de Sarah Smith et Barry Cook.
. "Nous, Princesses de Clèves" de Régis Sauder.
. "Oh my God!" de Tanya Wexler.
. "Omar m'A Tuer" de Roschdy Zem.
. "L'Ordre et la Morale" de Matthieu Kassovitz.
. "Pirates des Caraïbes: la Fontaine de Jouvence (3D)" de Rob Marshall.
. "Plastic Planet" de Werner Boote.
. "Poulet aux Prunes" de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud.
. "Le Premier Rasta" d'Hélène Lee.
. "Restless" de Gus Van Sant.
. "Source Code" de Duncan Jones.
. "La Traversée du Zanskar" de Frédérick Marx.
. "The Hunter" de Rafi Pitts.
. "The Lady" de Luc Besson.
. "The Murderer" de Hong-Jin Na.
. "The Terrorizers" d'Edward Yang (reprise).
. "The Tree of Life" de Terrence Malick.
. "True Grit" de Ethan et Joel Cohen.
. "True Legend" de Woo-Ping Yuen.
. "Un Jour" de Lone Scherfig.
. "Un Pas en Avant: les Dessous de la Corruption" de Sylvestre Amoussou.
. "Une Vie Tranquille" de Claudio Cupellini.
. "X-Men: le Commencement" de Matthew Vaughn.
...


Les pas mauvais (à voir éventuellement):
. "L'Agence" de George Nolfi.
. "L'Ange du Mal (Vallanzasca)" de Michele Placido.
. "L'Art d'Aimer" d'Emmanuel Mouret.
. "L'Assaut" de Julien Leclerc.
. "Attack the Block" de Joe Cornish.
. "Bad Teacher" de Jake Kasdan.
. "La BM du Seigneur" de Jean-Charles Hue.
. "Cadavres à la Pelle" de John Landis.
. "Captain America: First Avenger" de Joe Johnston.
. "Cars 2" de John Lasseter et Brad Lewis.
. "Case Départ" de Lionel Steketee.
. "Le Chat Potté" de Chriss Miller.
. "Les Chemins de la Liberté" de Peter Weir.
. "La Conquête" de Xavier Durringer.
. "Coup d'éclat" de José Alcala.
. "Cowboys & Envahisseurs" de Jon Favreau.
. "La Défense Lincoln" de Brad Furman.
. "La Délicatesse" de David Foenkinos.
. "Detective Dee" de Tsui Hark.
. "Drive" de Nicolas Winding Refn.
. "Easy Money" de Daniel Espinosa.
. "L'Empire des Rastelli" de Andrea Molaioli.
. "L'Exercice de l'Etat" de Pierre Schoeller.
. "Les Fables de Starewitch" de Ladislas Starewitch.
. "Les Femmes du 6e Etage" de Philippe Le Guay.
. "Le Frelon Vert (3D)" de Michel Gondry.
. "Le Gamin au Vélo" de Jean-Pierre et Luc Dardenne.
. "Harry Potter et les Reliques de la Mort - 2ième partie (3D)" de David Yates.
. "Les Hommes Libres" de Ismael Ferroukhi.
. "Hugo Cabret (3D)" de Martin Scorcese.
. "Johnny English, le Retour" de Oliver Parker.
. "Killer Elite" de Gary McKendry.
. "Killing Bono" de Nick Hamm.
. "Killing Fields" de Ami Canaan Mann.
. "Mes Meilleures Amies" de Paul Feig.
. "Minuit à Paris" de Woody Allen.
. "Mission Impossible: Protocole Fantôme" de Brad Bird.
. "Moi, Michel G, Milliardaire, Maitre du Monde" de Stéphane Kazandjian.
. "Le Moine" de Dominik Moll.
. "Mr Nice" de Bernard Rose.
. "Never Let Me Go" de Mark Romanek.
. "On ne Choisit pas sa Famille" de Christian Clavier.
. "One Piece - Strong World" de Munehisa Sakai.
. "Paul" de Greg Mottola.
. "Pourquoi Tu Pleures ?" de Katia Lewkowicz.
. "Priest (3D)" de Scott Stewart.
. "Rango" de Gore Verbonski.
. "Rien à Déclarer" de Dany Boon.
. "R.I.F." de Franck Mancuso.
. "Route Irish" de Ken Loach.
. "Super 8" de J.J.Abrams.
. "Switch" de Frédéric Schoendorffer.
. "The Artist" de Michel Hazanavicius.
. "This Must Be the Place" de Paolo Sorrentino.
. "Time Out" de Andrew Niccol.
. "Tintin: le Secret de la Licorne (3D)" de Steven Spielberg.
. "Thor" de Kenneth Branagh.
. "Un Amour de Jeunesse" de Mia Hansen-Iove.
. "Un Monstre à Paris" de Bibo Bergeron.
. "We Want Sex Equality" de Nigel Cole.
...

 

Les déceptions (à éviter):
. "L'Apollonide, Souvenirs de la Maison Close" de Bertrand Bonello.
. "Les Contes de la Nuit" de Michel Ocelot.
. "Melancholia" de Lars von Trier.
...

 

Les catastrophiques (à fuir ou oublier):
. cette année encore, j'ai réussi à éviter les gros navets, heureusement assez facilement identifiables.


Rappel: la sélection 2010 est .

28/12/2011

Dans les Théatres privés à Paris en 2011

ThéatreMa Sélection de l'Année 2011.

Je disais dans une note précédente, ma déception (relative) quant à la programmation du Théatre de la Ville de Paris depuis la retraite de Gérard Violette.

Du coup, j'ai compensé en allant voir un plus grand nombre de spectacles dans les théatres privés, plus quelques subventionnés, certains d'entre eux étant toujours à l'affiche ou susceptibles d'etre repris ailleurs.

Mes impressions: 

. "Chroniques d'une Haine Ordinaire" d'après Pierre Desproges (vu à La Pépinière Théâtre): un bon patchwork des spectacles de Desproges, bien joué et toujours aussi politiquement incorrect. On regrettera seulement que les actrices ne soient pas un peu plus cyniques et mordantes, comme l'était le "Maître".

- "Discours sur le Bonheur", d'après Emilie du Chatelet (vu au Lucernaire): une mise en scène des écrits de la maîtresse de Voltaire. Intéressant sur le plan historique et philosophique, mais on reste un peu sur sa faim.

. "Don Giovanni" de Mozart (retransmission HD-Live du MET de New-York au Gaumont Opéra): excellente mise en scène comme toujours au MET, interprètes au top pour un Mozart très contemporain (on pense à DSK en voyant ce débauché compulsif qui se croit au dessus des lois et de la morale).

- "Fin de Partie" de Beckett (vu au théatre de la Madeleine): un classique! mais ennuyeux au possible, avec une mise en scène peu inspirée. A éviter.

. "Full Metal Molière" (vu au théatre de Dix Heures): les contradictions de petits acteurs, rêvant de jouer Molière à tout prix, mais plus à l'aise avec le casting de pubs qu'avec les grands textes. Un bon pitch, mais ça part un peu dans tous les sens (et notamment vers le bas). Heureusement l'abattage des acteurs, l'inventivité des situations et un certain humour noir sauvent l'ensemble.

- "Le Gorille", d'après Kafka (vu au Lucernaire): la condition de l'Homme vue par un grand singe humanisé. Excellent. Le texte comme l'acteur (Brontis Jodorowsky), ainsi que la mise en scène sont époustouflants. A voir absolument.

- "Hair" (vu au Palace): une version bizarrement modernisée de la comédie musicale culte. Pas mal, mais pas indispensable.

- "L'Illuminé" de Marc Hollogne (vu au Dejazet): un mélange théatre/cinéma bluffant et très bien réalisé. Dommage que la pièce elle-même peine à passionner. A voir néanmoins pour la performance technique. 

. "L'Importance d'Etre Wilde" de Philippe Honoré (vu au Lucernaire): un patchwork un peu décousu de scènes tirées de l'oeuvre et de la vie d'Oscar Wilde. Heureusement, c'est bien joué et c'est assez instructif. Mais, ça n'intéressera sans doute que les fans du génie irlandais.

. "Les Justes" d'Albert Camus (vu au théâtre du Nord-Ouest): le pendant des "Mains Sales" de Sartre. Jusqu'où peut-on aller pour défendre ses idées? Excellente interprétation de la (toujours bonne) Compagnie de l'Elan, pour une pièce qui n'a pas perdu de son actualité. Camus y décortique très finement les motivations des terroristes de tout poil, et on pourrait sans peine remplacer les bolchéviques par des islamistes sans avoir grand chose à changer dans la pièce. Un chef d'oeuvre intemporel.

. "Les Mains Sales" de Sartre (vu au théâtre du Nord-Ouest): un grand Sartre, très bien joué, dans une petite salle où on est très proche des acteurs. A (re)voir absolument, surtout en ce moment, quand il est essentiel de s'interroger sur la morale de l'action politique. En plus, ça n'est pas cher (10 € via les sites de location).

- "Le Mec de la Tombe d'à Coté" d'après le roman de Katarina Mazetti (vu aux Bouffes Parisiens): de bons acteurs, un bon texte, une bonne mise en scène, que demander de mieux ?

- "Mission Florimont" (vu au théatre du Splendid): parodie historique drôle et très enlevée. Molière 2010 de la meilleure pièce comique. C'est mérité. Ne pas le voir serait une erreur.

- "Les Monstrueuses Actualités de Christophe Alévèque" (vu au théatre du Rond-Point): un objectif louable, mais un spectacle confus et particulièrement mal mis en scène. C'est dommage.

- "Parce que je la Vole Bien" (vu au théatre St Georges): l'affaire Banier/Bettencourt revue et corrigée par Laurent Ruquier. C'est drôle et bien fait. Mérite d'être vu.

. "Le Récit du Lapin Blanc" (vu au théâtre Sylvia Montfort): opéra Puxian du Fujian, dans le cadre du 5-ième Festival des opéras traditionnels chinois. Suberbe interprétation par une troupe locale de cet opéra datant de 1000 ans, moins connu que ses homologues de Pékin ou de Shanghai.

. "Siegfried" de Wagner (retransmission HD-Live du MET de New-York au Gaumont Opéra). Episode 3 de la Tétralogie mise en scène par Robert Lepage. Excellent comme les 2 premiers.

. "Thé à la Menthe, ou t'es Citron" (vu au théâtre Fontaine): Molière 2011 de la meilleure pièce comique. Une mise en abyme intéressante du théâtre de boulevard, qui en décortique les codes pour mieux s'en moquer. Les comédiens sont particulièrement bons (il n'est pas si facile de jouer les acteurs ringards). Dommage que certaines idées ne soient pas plus et mieux exploitées. Mais ça reste un spectacle à voir.

- "Le Tour du Monde en 80 jours" par les auteurs de "Mission Florimont" (vu au Café de la Gare): le roman de Jules Verne condensé en 1 heure 20. De bons comédiens, et de bonnes idées, bien mises en scène. A voir éventuellement.

. "Walter" (vu au Point-Virgule): humour 'belge et méchant', dans la lignée de Desproges, mais malheureusement limité à des considérations d'adulescent (les femmes, le couple, l'alcool, ...). Un vrai talent néanmoins pour dire des horreurs avec un naturel et une logique des plus imparables. Il manque seulement des textes visant un peu plus haut. A voir quand même pour se payer une bonne tranche de rires.

 

Cerise sur le gateau, tous ces spectacles sont (ou étaient) accessibles à des tarifs très raisonnables en passant par les agences de location spécialisées, tels que Ticketac ou BilletReduc.