Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/06/2006

Théatre de la Ville 2006 (Paris)

Théatre de la VilleFin de Saison, Poussées de Sève.

Juin, les beaux jours arrivent (enfin!). La saison parisienne se termine. Celle des Festivals d'Eté va bientôt commencer. C'est aussi le moment de penser à s'abonner pour la prochaine saison.
Le Théatre de la Ville occupe une place à part sur la scène parisienne. Doté d'un budget important, il accumule les spectacles tout au long de l'année, tant en Théatre et Danse, qu'en Musique Classique ou Mondiale. Subventionné à 100% par la Mairie de Paris, il peut se permettre de prendre des risques que n'osent assumer les secteurs privés et associatifs, et possède une équipe qui a fait ses preuves sur la durée, avec des objectifs de 'Théatre Populaire', loin de l'élitisme branchouille de nombreux 'Théatres Nationaux'. L'abonnement permet de réserver des places à des tarifs particulièrement intéressants.
Cette année encore, de nombreuses petites perles devraient agrémenter nos soirées. Dans le 'Programme 2006-2007', je recommande (et aurai peut-être l'occasion de chroniquer ici) les quelques spectacles suivants :

Théatre/Opéra:
. "Pelléas et Mélisande" de Maurice Maeterlinck, par Jean-Christophe Saïs, du 19 septembre au 5 octobre 2006.
. "La Déesse de la rivière Luo" (opéra chinois NanGuan, Taïwan), par Lukas Hemleb, Chen Mei-O et l'ensemble Han Tang Yuefu, du 24 au 26 octobre 2006.
. "Les Géants de la Montagne" de Luigi Pirandello, par Laurent Laffargue, du 8 au 27 janvier 2007.
. "Homme pour Homme" de Bertolt Brecht, par Emmanuel Demarcy-Mota, du 6 au 24 mars 2007.

Danse:
. "May B" (1981) par la compagnie Maguy Marin, du 14 au 18 novembre 2006.
. "Zero Degrees" (2005) par Akram Khan et Sidi Larbi Cherkaoui, du 19 au 23 décembre 2006.
. "Does the English Queen Know What Real Life is About" et "The Other Side of the River", par Olga Pona, du 30 janvier au 3 février 2007.
. "Péplum (Pop Life II)", par Nasser Martin-Gousset, du 3 au 6 avril 2007.
. "La Face Cachée" (bhârata natyam), par Maria-Kiran, du 12 au 16 juin 2007.
. "Gamaka" (kuchipudi), par Shantala Shivalingappa du 19 au 23 juin 2007.

Concerts:
. Ballaké Sissoko (kora, Mali) & l'Ensemble Diddal Jaalal (Mauritanie), le 16 octobre 2006.
. L'Ensemble Chulawatit (Thaïlande), le 21 octobre 2006.
. Elshan et Malik Mansurov, Sevindj Sarieva, Rovshan Mammadov (Azerbaïdjan), le 18 novembre 2006.
. Wu Man (pipa, Chine), le 25 novembre 2006.
. Shujaat Khan (sitar, Inde) & Tejendra Majumdar (sarod, Inde), le 16 décembre 2006.
. Maîtres du Dotar d'Asie Centrale & Chants de Kalmoukie (Ouzbékistan, Tadjikistan, Kalmoukie), le 24 janvier 2007.
. Etsudo Chida (kato, Japon), le 3 février 2007.
. Dhruba Ghosh (sarangi, Inde), le 17 février 2007.
. Ba Banga Nyeck (balafon, Côte d'Ivoire), le 31 mars 2007.
. U.Shrinivas (mandoline, Inde) & Debashish Bhattacharya (guitare, Inde), le 26 mai 2007.

> Plus d'infos musicales sur "Mondomix"

11/06/2006

BlogSpirit

blogspiritEsprit, Es-tu là ?

Le BlogSpirit nouveau (créé en octobre 2004) est arrivé !
L’occasion de faire le point sur ce site de blogs, après quelques mois de pratique plus ou moins assidue.

Parmi les points positifs :
- l’extrême facilité à créer son blog et à le personnaliser.
- le grand nombre d’options disponibles.
- une aide en ligne plutôt bien faite et relativement claire.
- un espace disponible (10 Mo) suffisant pour des blogs 'amateurs' (mais pas pour des photoblogs).
- les listes prédéfinies sont d’une aide précieuse.

Parmi les points négatifs :
- une page d’accueil tristounette qui ne donne pas envie d’aller plus loin.
- un support technique en ligne peu présent et au blog inconsistant.
- de nombreux 'trucs' utiles qui pourraient être prévus dans les options de personnalisation, plutôt que d’être obligé de modifier soi-même le code (bannières, largeur des colonnes, personnalisation du calendrier, bloc de recherche, etc.).
- des mises à jour parfois capricieuses sur les pages des Tags/Communautés.
- des trackbacks difficilement accessibles et au mode d’emploi mal expliqué.
- une bande passante un peu légère pour des blogs populaires.

Et ces fameuses nouveautés, destinée à faire un blog 'plus riche, plus pro' ?
A part le fait que l’inscription devienne payante (l’éditeur du site sera 'plus riche'), il n’y a pas grand-chose de nouveau à se mettre sous la dent. Au contraire :
- la Newsletter automatique devient manuelle (c’est pas très 'pro').
- les 'Communautés' disparaissent, remplacées par un système de 'Tags' anarchique, qui fait exploser les liens qui existaient entre certains sites, et conduira à des listes gigantesques et ingérables.
En résumé, la promotion de chaque site, et donc sa visibilité, est encore moins assurée qu’avant. Il reste nécessaire de se faire référencer par tous les moteurs de recherche de blogs (Google, Yahoo, Technorati, CotéBlog, etc.) pour espérer être lu.

Les concepteurs de BlogSpirit ne semblent pas avoir compris l’intérêt des Communautés, pourtant à l’origine du succès de 2 des 3 principales plates-formes de blogs (SkyBlog, MSN Spaces, OverBlog), pour structurer l’ensemble des sites par thèmes d’intérêt, et favoriser les échanges, donc la notoriété.
Ils semblent plus intéressés par la création de blogs pour les entreprises (20Minutes, BNP Paribas, M6, L’Equipe, LeMidiLibre, LeTéléthon, …) en 'marque blanche'. C’est sans doute ce qu’il faut entendre par "plus professionnel".
Dans cette optique, Haut&Fort (site jumeau de BlogSpirit) serait la marque réservée aux particuliers, bien que rien ne l’indique dans les conditions générales des 2 sites. Après des migrations effectuées à la hussarde, sans aucun préavis, des éclaircissements seraient les bienvenus.

Heureusement, les anciens inscrits peuvent toujours conserver leur abonnement gratuit, et Haut&Fort permet toujours de créer un petit site perso sans payer. Mais la concurrence d’autres plates-formes bien fichues et toujours gratuites (OverBlog ou CanalBlog par exemple) pourrait lui causer beaucoup de tort à long terme.

07/03/2006

Le ‘LongLong’ Voyage de 3 Papous en France

Après les Persans de Montesquieu, le Huron et le Candide de Voltaire, la France a reçu en 2003-04 la visite de 3 authentiques papous de Nouvelle-Guinée.

Invités par le photographe Marc Dozier (du magazine "Grands Reportages"), qui avait passé quelque temps chez eux en 2002, ils ont pu explorer pendant 4 mois les tribus françaises, et analyser selon leurs critères le comportement de nos contemporains.
Les photos de leur périple et les commentaires associés se retrouvent actuellement sur Internet et au Musée de La Poste de Paris, et feront l’objet d’un ouvrage à paraître en novembre 2006 aux éditions Indigènes.
Une salutaire remise en cause du nombrilisme occidental en général, et franco-français en particulier.

La même équipe cherche maintenant à prolonger cette expérience et faire en 2007 un grand Tour du Monde. Tous les renseignements sont disponibles sur le site de Marc Dozier: www.letourdumondedespapous.com.

Compléments :
> Une interview sur L’Internaute.
> L’exposition du Musée de LaPoste.

24/02/2006

Le 'Little Bouddha' de Bara (Nepal)


Caricatures et Sensationnalisme (suite)

Après les caricatures danoises assimilant tous les musulmans à de dangereux terroristes, c’est au tour de la communauté bouddhiste de faire l’objet de campagnes de presse d’une stupidité consternante (voir aussi ici).

Les faits : un adolescent de 15/16 ans effectue depuis mai dernier une retraite méditative, conformément aux prescriptions bouddhistes qui prévoient une durée de 3 ans, 3 mois et 3 jours. Habitant la région, il jeûne en méditant sous un banian, non loin de l’endroit où le Bouddha historique l’avait lui-même fait.

A partir de là, un certain nombre d’esprits simples et/ou mal informés voudraient en faire la 'réincarnation' de Siddharta Gautama. Une affirmation particulièrement stupide, qui montre la parfaite méconnaissance de l’Histoire et des doctrines bouddhistes par les journalistes occidentaux qui propagent cette information. En effet, l’Eveil du Bouddha est censé lui avoir permis d’atteindre le Nirvana, interrompant par définition la chaîne de ses renaissances.
Ram Bahadur Banjan, n’a lui-même, et pour cause, jamais reconnu être la réincarnation de qui que ce soit. Les occidentaux se font par ailleurs une très fausse idée de la transmigration spirituelle, qui n’a en fait rien à voir avec l’idée chrétienne consistant en la ré-incarnation d’une âme une et indivisible dans un corps tout neuf.
A les écouter, tous les pratiquants de techniques méditatives devraient-ils être considérés comme des Bouddhas ? Y compris les moines chrétiens, les yogis hindous, les chamans indiens ou les soufis musulmans ?
On entretient également une grande confusion sur la notion de jeûne. Dans un Occident où une consommation excessive est 'La' règle de vie, on doute de la possibilité de rester très longtemps sans manger. Pourtant, tous les musulmans jeûnent pendant un mois lors du Ramadan, le Carême chrétien est par définition de 40 jours, une grève de la faim peut atteindre 2 mois, et on ne compte pas les périodes d’hibernation de nombreux mammifères. Par ailleurs, le Bouddhisme n'interdit pas de s'alimenter pendant une longue méditation. Au contraire. Toute attitude extrême dans ce domaine serait contraire au principe de "la voie du milieu".

Journaux et télévision ne font que rester à la surface des choses (le poids de mots simplistes et le choc d'images racoleuses), en y plaquant une mentalité occidentale, sans chercher ni à vérifier les faits, ni comprendre la réalité du terrain, ni les espoirs suscités par un fait inhabituel parmi une population pauvre et peu éduquée.
On y retrouve pourtant le même attrait craintif que pour le tirage du Loto ou les larmes des Vierges miraculeuses au Vietnam (Saigon) ou ailleurs.
Le but recherché est seulement le sensationnalisme, pour ébahir les occidentaux avec des faits exotiques. On reste dans le domaine des monstres de foires du 19ième siècle et des expositions coloniales exhibant des 'sauvages arriérés'. Il aurait évidemment été moins vendeur d’expliquer ce que sont vraiment la méditation, le bouddhisme, son histoire et ses traditions.

A noter : selon la tradition bouddhiste, reprise par certains mouvements new-age, le Bouddha du futur (Maitreya) naîtra en occident (les terres de l’ouest) pendant le règne de Shamballa, (vers 2425 après JC) après une période de guerres et de désolations équivalente à l’Apocalypse chrétienne. On a donc encore le temps d’attendre.

Compléments:
> "LeDevoir" (canadien) du 28/11/05.
> "ParisMatch" (français) du 29/01/06.
> "Envoyé Spécial" (France2) du 23/02/06.
> Des réactions sur un blog, ainsi que sur "Bouddhisme et Occidentalité".
> Un peu plus d’infos (en anglais) sur "BuddhistChannel".
> "La Méditation pour les Nuls": pour une approche de la méditation simple et compréhensible par tous.
> Les aspects cliniques et médicaux de la méditation sur "PasseportSanté", "Zen-Deshimaru" et "DeepSound Blog".
> "La Rencontre du Bouddhisme et de l’Occident", pour un récit des incompréhensions occidentales sur le Bouddhisme depuis Alexandre le Grand jusqu’à aujourd’hui.
> Le film "Samsara" : pour une vision plus réaliste de la méditation dans un environnement himalayen. Voir aussi cette critique.

16/02/2006

Campagne 'Stop Pub' 2006 de l’ADEME

Gaspillage de papier: Non Merci!

Chaque année 1 million de tonnes de prospectus, publicités et journaux gratuits non sollicités sont déposés dans les boites à lettres françaises (environ 40 kg par foyer).
Comme pour le spam de nos messageries électroniques, cette avalanche de paperasse part en général directement à la poubelle sans être lue. Elle nous coûte néanmoins très cher, environ 200 € la tonne pour sa collecte et son traitement par la collectivité, sans compter le surcoût des produits qui font l’objet de ces publicités massives.
Il n’existe malheureusement pas en France de réglementation permettant de limiter cette agression permanente.
A l’initiative du ministère de l’Ecologie et du Développement Durable, l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) diffuse un autocollant 'Stop Pub', analogue à ceux qui sont obligatoires en Europe du Nord. En 2004, lors d’une précédente campagne, 3 millions d’autocollants avaient déjà été distribués, permettant de toucher environ 5% des foyers français. Même si ces autocollants ne sont pas toujours très respectés par les distributeurs, ils apportent néanmoins un progrès sensible, les 2 principales entreprises de distribution, Mediapost (filiale de LaPoste) et Adrexo, s’étant engagées à en tenir compte.
L’objectif de cette année est de toucher 15% de la population, correspondant aux 15% de personnes déclarant ne jamais tenir compte des prospectus distribués par ce canal.
La marge de progression est donc importante, et permettrait une économie non négligeable pour tous les acteurs de la filière.
Malheureusement, les autocollants ne sont disponibles que par l’intermédiaire des collectivités locales, à moins de télécharger et d’imprimer soi-même le modèle fourni, ou d'utiliser ceux qui sont diffusés par certains magasins et associations.
Par ailleurs, vu le peu de publicité faite à cette campagne, on peut douter de son efficacité, à moins qu’elle ne soit relayée par les associations écologistes et anti-pubs.

Compléments :
> Plus d’infos sur le site de l’ADEME.
> Le site des Anti-Pubs.
> l’action des magasins Auchan.